Bill’s Restaurant // London

Le dimanche matin, rien de mieux qu'un bon Brunch. A l'anglaise bien sûr. Une amie nous invite donc à Bill's Restaurant du côté de Shoreditch. Ça paraît joli à l'intérieur, mais malheureusement, nous ne pouvons pas rentrer sans réservation ! C'est plein ! La serveuse nous marque donc en "liste d'attente" et nous revenons 20 minutes plus tard.

Le décor est plutôt sympa, un peu style brocante, les meubles vieillis et des ustensiles de cuisine un peu partout. L'ambiance est chaleureuse, parfait pour une fin de semaine. Il y a différents menus suivant les heures où l'on vient, pour nous ce sera "Breakfast" à midi. Quelques classiques de la cuisine anglaise sont présents : porridge, pancakes, granola… On opte cette fois-ci pour un full english breakfast, histoire de bien manger avant d'aller voir The Lion King.

- Didine a testé -

Bill's Breakfast - Cumberland sausage, fried free range eggs, tomatoes, mushrooms, smoked streaky bacon and toast £7.95

Saucisse de Cumberland (au porc), oeuf au plat, tomates rôties, champignons, bacon fumé, pain toasté

Hot Chocolate £2.60


£10.55

Pour cette fois-ci, c'est la découverte des cumberland sausages et c'est super bon ! Les œufs sont goûteux et les toasts bien toastés ! Et le chocolat chaud est fait maison, donc délicieux. On a pris un supplément de "baked beans" pour parfaire le style anglais de ce brunch et ça valait bien le coup. L'assiette est copieuse et le prix plutôt honnête. Il ne faut pas oublier d'additionner le "service charge", assez commun à Londres, qui représente 12.5% en l'addition en plus.

 


 

Après avoir passé un bon moment au Bill's Restaurant, j'y invite mes copines pour un brunch quelques semaines après. Nous allons à celui de Wellington Street, près de Covent Garden. Nous commençons par admirer (encore) la salle et le décor, similaire à celui de Shoreditch, puis on se penche sur la carte. Cette fois-ci je veux tester le porridge. J'ai adopté cette recette (au micro-ondes) à la maison pour le matin, mais je veux savoir ce que c'est que le vrai porridge anglais, cuisiné comme il faut. Mais ce n'est pas tout, j'ADOOOOOOORE les œufs brouillés et j'ai très envie de goûter les pancakes. Et je prends aussi un thé glacé. En fait, j'ai faim.

- Didine a testé -

 

Peach and fresh mint iced tea £2.95

Porridge - Servi avec morceaux de bananes, noisettes toastées, miel £3.95

Scrambled eggs - Avec pain toasté £5.25

Blueberry buttermilk pancakes - Servies avec sirop d'érable, bananes, fraises £5.95 (partagées)

 


£15.15

Le porridge est vraiment bon, bien crémeux et plein de miel ! Beaucoup mieux que ma recette au mirco-ondes. Il est servi dans une assiette creuse, donc la quantité est assez conséquente. Je commence à me dire… Peut-être est-ce un peu trop ?... Le thé glacé est parfait pour amorcer la digestion de ce festin. Les œufs sont très bien cuits, crémeux et servis sur 2 toasts de pain avec de la vraie croûte ! Comme en France ! Et les pancakes sont divines ! Bourrées de sucres certainement mais tellement bonnes. Des myrtilles et morceaux de bananes les accompagnent. Heureusement que je partage avec ma copine d'à côté, qui a pris un simple granola avec des fruits. Les 2 autres copines ont opté pour un full english breakfast avec beans pour l'une et "crispy potato" pour l'autre.

 

J'AI TOUT MANGÉ et j'ai plus besoin de manger pendant au moins une semaine. Je suis repue de chez repue. J'en peux plus. Mais c'était bon ! Je finis donc à déambuler à Covent Garden pour digérer tout ça et en profite pour regarder des numéros de théâtre de rue.


QU'EST-CE QU'ON EN PENSE, ALORS ?

Les plats sont vraiment bons et le prix est raisonnable pour un brunch. Le décor est agréable et l'ambiance chaleureuse. Pensez à réserver pour aller bruncher. Et la prochaine fois, je serais sage ou pas, je prendrais un peu moins de choses à manger #lesyeuxplusgrosqueleventre

J'Y VAIS AVEC...

> Mes copines pour goûter à tout !

> Ma famille pour leur faire découvrir les spécialités anglaises à prix abordable

 

 

 

J'Y VAIS COMMENT ?

Bill's Restaurant

21 Wellington Street

London WC2E 7DN

Trouver le Bill's le plus près de chez vous

Plus d'infos →


Cahoots // London Soho

Un après-midi entre copines dans Londres. Il fait plutôt beau. Non, il ne pleut pas tout le temps à Londres ! On décide donc d'en profiter et de boire des bières en terrasse #sportnational. On tombe sur Kingly Court près de Carnaby Street, endroit un peu caché et tout mignon. Il y a plein de restos sympas, la cour s'élève sur 3 étages, il y a de la musique pour ambiancer. On cherche de quoi s'asseoir, en vain. Et finalement, on s'apprête  cahootsà sortir de la cour quand on remarque un panneau "To the trains". "To the trains… Mais y'a pas de station de métro là ! Qu'est-ce que c'est ce truc ? Un bar ??!! Qu'est-ce qu'on fait ? On y va ou pas ?!" Et nous voilà plantées devant l'entrée avec un mec habillé comme à l'époque à qui on demande "Est-ce que c'est un bar ?". Sentiment d'embarras Suis-je vraiment si bête ?

 

Et oui, ceci est un bar. "Ah oui, je me souviens je l'ai vu sur Time Out London ça a l'air trop coooooool". "Est-ce que vous avez 21 ans ?" Euh, on est en Angleterre, c'est 18 ans normalement, non ? En fait, on se pose des questions en mode "Dans quoi est-ce qu'on nous embarque ? Qu'est-ce que c'est ce truc ?" Le gentil monsieur de l'accueil appelle son collègue avec un téléphone du 21e siècle dommage et nous propose de nous engouffrer dans l'escalier qui mène à ce fameux bar. Les marches sont en fines lamelles de bois et on se sent déjà transportées vers une autre époque. Fini le Londres de 2016, bienvenue dans un autre monde.

 

Magie ! On se retrouve dans l'époque de la prohibition (d'où les 21 ans) dans une ancienne station de métro. Le décor est incroyable, on a mis du temps à comprendre où on était ! Et les serveuses et serveurs sont tous bien habillés : robes d'époque pour les filles, bretelles et nœud pap' pour les mecs. On nous sert de suite une petite boite de conserve remplie de pop corn que l'on dévore et on se lance dans la lecture du menu, qui n'est autre qu'un petit journal plein de surprises et d'interrogations.  Après moults réflexions avec les copines et l'explication (bien utile) de la serveuse, je me dis "Il faut se lancer, je tente un truc bizarre". Pas le choix, on ne boit pas un simple mojito ou un cosmo. So 2016. Faut se creuser les méninges et être un minimum aventureux pour se lancer dans l'aventure Cahoots. J'opte pour le Red Dapper : Fennel-infused Tanqueray London Dry gin and home-made tomato paste with black olives, anchovy, horseradish and herbs - £9. Oui, je me lance. La serveuse nous apporte donc les cocktails (après nous avoirCahoots popcorn can remplacé le pot de pop corn déjà 3 fois) et me voilà avec une canette de sauce tomate avec des herbes qui en dépassent. Allez, on y va ! On teste ! Ben en fait, j'ai l'impression de boire une espèce de soupe à la tomate du genre gazpacho mais alcoolisée et encore plus rafraîchissant. Très étrange comme sensation, mais ça vaut le coup, vraiment. Les copines optent pour des cocktails étranges aussi. Elles ne sont pas déçues par leurs choix et ressentent le même plaisir que moi à découvrir une recette improbable.

Le groupe des personnes à côté de notre table ont joué le jeu à fond (et c'est recommandé d'ailleurs), ils sont tous bien habillés comme à l'époque, et ils commandent encore et encore. On regarde donc toutes les présentations de cocktails qui sont magnifiques, et notamment les cocktails à partager. Ils ont commandé un mojito amélioré à la sauce 1940's servi dans une énorme théière et les verres sont en fait des tasses de thé remplies de glaçons et fruits !


QU'EST-CE QU'ON EN PENSE, ALORS ?

On y a finalement passé 2 heures de total flashback à principalement manger du pop corn (au moins 8 boites au total) et parler. On s'imprègne totalement de l'ambiance et l'expérience vaut vraiment le coup d'être vécue. La prochaine fois, on y retourne habillées comme il faut !

J'Y VAIS AVEC...

> Les copiiiiiiines pour siroter des cocktails étranges en se répétant en boucle "C'est ouf cet endroit"

> Les radins parce que y'a pas besoin d'acheter le petit bol d'olives à £3 ! POP CORN GRATUIT ILLIMITÉ

> La famille pour leur montrer qu'on peut faire des choses extraordinaires à Londres !

> Le groupe de potes à qui je fais faire une séance de boutiques vintage juste avant

J'Y VAIS COMMENT ?

 

Cahoots in Kingly Court

13 Kingly St

Soho London W1B 5PG, Royaume-Uni

Plus d'infos →


Mood board #2

Chère capitale,

Moi, provinciale, je te quitte aujourd'hui.

Je m'étais jurée de ne jamais mettre les pieds à Paris, que le métro-boulot-dodo c'était pas pour moi. A l'annonce de ma réponse positive pour mon stage à Boulogne Billancourt, deux sentiments se sont confrontés : l'excitation et l'angoisse.

vichyDans la petite ville de Vichy, tout est calme et plaisant. Les petits oiseaux chantent le matin, l'humidité paisible se mêle aux branches des arbres centenaires le long de l'Allier. Les 5 mois passés dans ce petit coin de nature apaisent... mais on s'ennuie sérieusement quand on fait pas des cures thermales à longueur de journée ! J'avoue, les petits vieux plein les rues, même le dimanche, ça agace. Tout est lent. Si tu as envie de passer des bons moments entre jeunes, soit tu vas au Gaulois, THE bar près de la gare, soit tu fais une soirée chez toi. Pas trop le choix pour s'ambiancer. Je m'apprête donc à rejoindre le "centre du monde" selon certains, "un enfer" pour d'autres.

Petit détour par Bordeaux avant de se lancer dans la grande aventure parisienne. Les 12m² de ma chambre ne me permettent pas d'apporter toutes mes affaires. Un gros tri s'impose : qu'est-ce qui est essentiel à ma survie ? Après 5 heures de route et un repas sur une aire d'autoroute, mon père et coupe_tropheemoi arrivons à ma nouvelle adresse. Résidence calme à Boulogne Billancourt, proche de Roland Garros et du Bois de Boulogne. A priori je ne suis pas mal servie. Après moult discussions avec collègues et rencontres, je me rends compte que je suis vraiment bien lotie. J'ai MES TOILETTES rien qu'à moi, A L’INTÉRIEUR de l'appartement. On s'en rend pas compte mais c'est le Graal à Paris. Trêve de plaisanterie, j'étais bien, quoiqu'un peu à l'étroit.

Paris, j'ai découvert grâce à toi les trottoirs minés, l'anarchie de la route et le prix du café. Je n'ai jamais autant vu de crottes de chien sur les trottoirs, malgré les "Trottoir, pas crottoir" tagués par terre. Ici, les bus roulent à toute allure en pleine ville, et le café coûte plus de 2€ facile. Sans compter la colonie de fourmis qui rentrent par la fenêtre ! Merci l’appart à l’entresol !

Mais tu as aussi des bons côtés, chère capitale. Le nombre de musées et sorties est incalculable. J'ai pu visiter la fondation Pierre Berger, qui exposait les modèles de la collection 1971 d'Yves Saint Laurent. Le gros manteau en fourrure verte est fou, les dessins sont magnifiques, mais le monde entassé dans ce petit espace nous fait suffoquer. Ah, Paris.... Toi, tes touristes et tes curieux, nous empêchent de profiter d'un centimètre carré de vue agréable ou de panorama dingue. L'exposition sur l'art du tatouage au musée du Quai Branly nous a enchantés, malgré la foule. Le contexte historique et socio-culturel est très bien expliqué les photos sont nombreuses. De quoi nous emporter du Japon des yakuzas aux prisonniers des nazis. La collection de Jean-Paul Gauthier exposée au Grand Palais est complètement dingue, la mise en scène est très travaillée, les pièces magnifiques. Il y a même celle portée par Nabilla ! Tout ce jeu de lumières accompagné de musique nous fait pénétrer dans l'univers du créateur. L'Opéra Garnier est splendide, surtout le grand escalier central, avec ses balcons, sculptures, moulures, peintures et autres ornements majestueux. Le parquet craque dans les petites pièces consacrées à la présentation des maquettes de décors et à la bibliothèque.

Paris, quand je te traverse à pieds, je me balade dans un musée à ciel ouvert. Ma curiosité guide mon regard vers tes détails d'architecture. Je m'émerveille lorsque je me promène de la gare d'Austerlitz jusqu'à la Tour Effeil en suivant les quais animés l'été. Le Louvre avec son jardin des Tuileries m'accueille sous le soleil pour lire mon bouquin et me relaxer sur les chaises en métal, tout ça au son des fontaines. Même chose au jardin du Luxembourg. Puis je marche et je vois la place de la Concorde, le Grand Palais, de l'autre côté la dame de fer. Je ne voyais tout ça que dans les livres ou à la télé, mais cette fois-ci, je suis là, je vis l'expérience parisienne. Je m'imprègne de l'histoire de France à chaque fois que je tourne la tête Stéphane Bern, sors de ce corps.tuileries

Paris tu m’offres aussi de quoi me sustenter à n’importe quelle heure. Que je sois à midi au boulot ou le soir en amoureux, tu nous fais voyager autour du monde sans te quitter, et à n’importe quel budget ! Malheureusement, je n’ai pas eu le temps de tout goûter, mais je prendrais ma revanche.

Paris, je reviendrais.


La Bella Vita // Boulogne Billancourt

Ma maman et mon frère sont de passage à Paris et leur séjour touche à sa fin. Après avoir fait Versailles, l'exposition Jean-Paul Gauthier, et le feu d'artifices de la veille, le week-end prolongé nous a épuisés. Pour le dernier jour de leur venue, je travaille mais on a le temps de prendre un dernier repas ensemble. Je connais un coin où nous ne serons pas déçus ! La Bella Vita nous a toujours régalées, mes collègues et moi. Rendez-vous pris pour ce midi.

J'arrive donc au restaurant, et la famille est déjà là. La serveuse m'accueille chaleureusement, comme toujours ! Les produits italiens disposés partout dans le restaurant nous interpellent : des pâtes géantes, des gousses d'ail, des vinaigres, l'Italie quoi ! Un petit atelier d'entrées froides est à disposition des serveurs, on y voit la mozzarella fraîche de chez fraîche baigner dans son jus, et dans l'entrée du restaurant, on se laisse attraper par l'étal de poissons réfrigéré.

Pas de temps pour buller, je doit repartir au travail dans 1h, on passe donc à l'étape cruciale : QU'EST CE QU'ON MANGE ?

- Le plat de Maman -

Risotto du chef - Risotto aux asperges ce jour-ci


16,80€

- Le plat du frère -

Lasagnes aux courgettes et parmesan - Faites maison


14,80€

- Mon plat -

Gnocchi alla sorentina - Gnocchi à la sauce tomate et parmesan


14,80€

J'ai bien sûr eu le droit de goûter à tout Je ne peux pas m'en empêcher. Le risotto aux asperges de Maman était DI-VIN. Le riz est parfaitement cuit et les asperges ont du goût ! Le moelleux du riz fond sous la dent et toutes les saveurs se révèlent à chaque bouchée. Excellent, mémorable, réel moment de plaisir. Le plat est plutôt copieux, mais maman apprécie !

Mon frère a adoré ses lasagnes de courgettes, lui qui n'aime pas trop les légumes.

Et moi, et bien je suis tombée sous le charme de mes gnocchis ! Tout simplement délicieux ! Ils sont copieusement nappés de sauce tomate et parmesan et fondent dans la bouche. Il y en a beaucoup, et je finis donc mon plat en étant complétement remplie jusqu'au moindre petit centimètre carré d'espace libre. Mais c'est trop booooooooooon.

MENTION SPÉCIALE

Je leur tire mon chapeau car les produits sont toujours frais et goûteux. Ils sont importés d'Italie, et ça se sent ! Tout est absolument bon ! J'y suis allée plusieurs fois, et j'ai toujours trouvé tous les plats excellents. L'équipe de service est très sympathique et la terrasse est agréable en été.


QU'EST-CE QU'ON EN PENSE, ALORS ?

Je recommande vivement d'aller manger à La Bella Vita. J'ai testé les lasagnes ricotta épinards faites maison, elles sont à tomber. Ce que je retiens, ce sont les produits frais délicieux, provenant d'Italie et une ambiance agréable. Les plats sont servis très vite, l'attente est donc très courte, ce qui nous laisse le temps d'apprécier notre repas.

J'Y VAIS AVEC...

 

> La famille de passage à qui on fait découvrir les vrais produits italiens

> Les collègues pour décompresser des coups de téléphones incessants

> Le chéri pour le faire halluciner comment c'est bon

 

 

J'Y VAIS COMMENT ?

La Bella Vita

58 Rue de Sèvres 92100 Boulogne Billancourt

Métro 9 Pont de Sèvres

Plus d'infos →


Busaba Eathai // London Soho

Mon chéri et moi même adooooorons les restos, et surtout ceux qui sont bons et pas trop chers. Cette habitude de toujours chercher à amortir notre investissement est restée de notre vie étudiante. Alors, dépourvu de l'avantage suprême du menu étudiant à McDo, on cherche les bons plans.

Après avoir fait un petit tour du côté des Houses of Parliament et de Westminster Abbey, je me dirige vers le quartier de Soho. En passant par China Town, je fais déjà mon repérage pour le diner (il est 17h45). Beaucoup de buffets à volonté asiatiques sans âme et qui ressemblent à des usines à touristes. Je pensais que c'était beaucoup plus authentique et qu'il y avait vraiment des étals de produits orientaux et un esprit pittoresque. Finalement, on se retrouve devant des vitrines où sont pendus des canards laqués, des menus sortis comme des trophées et les prix toujours plus bas. Je n'ai pas regardé en détails les affiches qui attestent de l'hygiène (oui, à Londres ils font des choses bien pour le client) mais les cuisines exposées à travers les vitres présagent mauvaise augure.

busaba-eathai

 

Après m'être baladée, j'attends le chéri, et je suis juste devant un restaurant thaï dans lequel les gens rentrent toutes les minutes ! Il a l'air joli depuis l'extérieur, plutôt chic et sombre, mais avec une lumière cosy. Cet endroit est à garder dans un coin de la tête.

 

Finalement, nous faisons un tour de China Town pour choisir notre restaurant de ce soir. On passe par la boutique M&M's. J'avoue que j'aurais bien craqué pour une serviette de plage ou un t-shirt qui me servirais de pyjama mais AHH ! MES YEUX ! LE PRIIIIIX ! Sortons d'ici ! Ceci étant fait, nous repassons par tous les buffets asiatiques pour finir au point de départ, ce petit resto thaï où j'ai attendu plus tôt.

Après examen de la carte et de nos envies, nous choisissons d'entrer. La salle est graaaaaande ! Et les tables sont... carrées ?! Bizarre, les gens n'ont pas l'air de se connaître alors qu'ils mangent côte à côte. Le serveur nous mène à une table où d'autres convives sont déjà installés. La lumière sort de sous la table et l'ambiance est chaleureuse. Le mobilier est en bois sombre, ce qui en fait en endroit reposant.

Deuxième examen de la carte. Nous mettons beaucoup de temps à choisir, j'avoue. Il prend un menu dans lequel j'aurais le droit de piquer bien entendu, et je prends un simple plat.

 

- Mon repas -

Pad thai - nouilles de riz, gambas, crevettes, tofu, œuf, cacahuètes et citron vert


£8,90

- Le repas du chéri -

Prawn crackers - Nems aux crevettes et sauce piquante

Chicken Butternut squash - Poulet cuit au wok avec butternut, noix de cajou et piment

Coconut rice - riz au lait de coco


£12,50

Nous avons l'eau à la bouche de voir ce que les voisins ont dans leur assiette. Il nous tarde SÉRIEUSEMENT de pouvoir goûter nos plats ! Un groupe de filles se marre pas loin, le vin doit y faire...

Le serveur nous apporte d'abord les nems de crevettes au nombre de 6. Ils sont à tomber ! Délicieux ! Les crevettes sont bien entières dans ces rouleaux craquants et le fait qu'ils soient 6 m'autorise bien sûr à en goûter la moitié parce que je suis gourmande. Par contre, pour les âmes sensibles, prendre de la sauce avec graaaande modération... Ça pique ! C'était marqué, oui, "spicy sauce" mais j'ai tenté et... mes joues ont rosi, et mon corps a brûlé ! Petite exagération mais je vous jure que ça pique !

Nous enchaînons avec nos plats. Le Pad Thaï est excellent, avec les nouilles cuites à merveille et toutes les petites choses autour qui viennent agrémenter la becquée. Les gambas sont fraîches et fermes, la sauce est divine ! De ce que j'ai pu voir sur les sites d'avis, ce plat est l'un des incontournables de Busaba, et je le confirme, si vous y mangez, testez ce plat !

Le poulet au piment de mon chéri, classé "Spicy" j'ai l'habituuuuuude, ne lui a pas laissé un aussi bon souvenir. Seulement la chaleur dans sa bouche (d'après ses propres paroles). Il était tout rouge, et ne s'attendait pas à manger un plat aussi épicé. J'ai aussi testé, par curiosité, tu rigoles alleeeeeez. Et là, je me suis jetée sur le riz pour calmer le feu qui me sortais la bouche ! Donc quand il y a marqué "Spicy" c'est que c'est VRAIMENT épicé. Le poulet était présenté dans un bol avec des petits légumes thaï et tout ceci arrosé dans la sauce piquante. Heureusement, le riz a été vraiment utile pour calmer les papilles et a été apprécié également pour son goût.


QU'EST-CE QU'ON EN PENSE, ALORS ?

Nous avons eu des avis partagés pour ce restaurant, mais je reste sur une impression positive quant à l'ambiance, l'attente (plutôt courte) et les plats. On s'en sort pour une vingtaine de livres, ce qui est plutôt correct au vu du repas assez copieux.

Le bruit étouffe parfois les rendez-vous galants mais Busaba est une excellente adresse pour passer un bon moment entre amis ou entre collègues.

J'Y VAIS AVEC...

> Le/la chéri(e) pour partager un repas sympa sans dépenser des milliards

> Les copines pour rigoler autour de plusieurs assiettes à partager

> La famille pour leur faire découvrir les restos thaï avec un peu de classe à Londres

 

J'Y VAIS COMMENT ?

106-110 Wardour St

London W1F 0TR


Mood board #1

Bonjour à toutes (et peut-être aussi à toi, homme) !

Je me lance dans l’écriture de ce premier article en espérant que vous allez kiffer votre race.

Ce que je retiens cette semaine :

— A LA TÉLÉ

danse avec les stars

La nouvelle saison de Danse avec les Stars a commencé ! Plateau plus grand, nouveau présentateur, et surtout… Fauve dans le jury. Ça c’est le point faible, Fauve elle est démente quand elle danse. Ça pétille, ça sourit, ça te fait des lancers de jambes toujours plus haut que tu pourras jamais faire ça de ta vie. A part ça, les candidats sont prometteurs : Priscilla (qu’on attendait pas !) et Loïc Nottet se sont détachés en allumant le dancefloor (pardon pour le kitch). Malheureusement, on pressent l’élimination de Thierry Samitier, malgré la bonne humeur dégagée. Dommage pour Djibril Cissé, que, personnellement j’attendais pendant toute l’émission !

 

— AU CINÉ

Un peu en retard je l’avoue, j’ai pu voir Vice-Versa (en anglais vice-versa2sous-titré anglais, pour me faire mousser). Cette petite perle de l’animation m’a émue ! A vrai dire, je pleure pour un rien. Oui c’est moi qui dit « le bisou ! le bisou ! le bisou ! » en tapant dans les mains derrière votre siège et qui pleure 3 secondes après quand il y a vraiment le bisou. Donc forcément, un peu d’émotion et BANG, sortez les mouchoirs. Vous pouvez tout à fait aller voir ce film avec vos petits neveux et nièces pour un bon moment en famille. Ils seront heureux et vous repartirez en vous remémorant vos souvenirs et en essayant bien sûr de les classer comme dans le film ! La suite attendue prochainement au cinéma (et oui, vous avez vu le bouton PUBERTÉ en très très gros ?!)

Faire plaisir à mes neveux et nièces tout de suite : Vice-versa sur Amazon.

 

— DANS MA BIBLIOTHÈQUE

le-bonheur-commencer-maintenantLe Bonheur commence maintenant, de Thomas Raphaël. Déjà, j’ai aimé la couverture où un petit texte vous demande de coller votre photo sur la tête de la jeune fille dessinée. Genre, c’est vous l’héroïne de l’histoire. Ce roman est la suite de « La vie commence à 20h10 » mais l’histoire est compréhensible même sans avoir lu la première partie. Sophie Lechat se lance dans le grand bain du cinéma après une rupture amoureuse. Autant dire qu’elle change de vie du jour au lendemain, sans réfléchir, et que pour toutes celles qui se posent des questions sur j’ose/j’ose pas, il peut y avoir des réponses là-dedans. Roman de 664 pages (version de poche) à lire tranquillement à la laverie et à finir à la maison car trop de suspense à la fin !

On dévore Le bonheur commence maintenant : Et si on forçait le destin ? dès maintenant !

— CÔTÉ SÉRIES

#NOSTALGIE J’ai toujours vu Friends à la télé, en rediff’ et quand je consulte les classement des meilleurs séries de tous les temps, des meilleures séries comiques, des meilleures séries trucsmachinchose, eh bien qui voilà ? Friends. Ils sont tout le temps là ceux-là ! Alors j’ai décidé de m’y mettre sérieusement, et dans l’ordre s’il vous plaît ! Les tribulations de 6 amis à New-York. Je ris, j’apprends des mots en anglais (même si j’en rate beaucoup) et je ris encore. Les sujets évoqués sont toujours d’actualité (je ne veux spoiler personne !) donc même si les looks datent un peu, on se sent toujours concerné par l’épisode. Il y a comme toute bonne série, une (plusieurs) intrigues amoureuses, des personnages déjantés et une bonne humeur communicative. L’esprit « friendly »  et les décors nous rappellent How I Met Your Mother.

FRIENDS -- Season 2 -- Pictured: (l-r) Matthew Perry as Chandler Bing, Jennifer Aniston as Rachel Green, David Schwimmer as Ross Geller, Courteney Cox as Monica Geller, Matt LeBlanc as Joey Tribbiani, Lisa Kudrow as Phoebe Buffay (Photo by NBC/NBCU Photo Bank via Getty Images)

 

— DANS MES OREILLES

Mes goûts sont plutôt éclectiques, donc je passe de Nekfeu aux années 80 en un clic. En fait je clique pas, c’est Deezer qui choisit pour moi. Ici, la Playlist 2015 Semaine 44 sur Deezer. Vous trouverez :

  • Justin Bieber pour le côté sympa qui bouge un peu et la renaissance du gars après « BABY BABY BABY OOOOOH » quand même, faut pas l’oublier
  • Selena Gomez pour se détendre
  • The Kooks (groupe que j’écoutais au lycée) pour leur nouveau style Electrique sur ce morceau
  • Lana Del Rey, c’est bon de planer parfois…
  • The Baseballs pour se remettre en jambes au son d’un rythme entraînant et sur un air bien connu !

 

Bonne semaine à toutes (et tous, je ne vous oublie pas messieurs)